top of page
Rechercher

Le matériel pour la pratique de l'aquarelle

Vous avez décidé de vous lancer dans l'aquarelle et vous ne savez pas trop par où commencer niveau matériel ? Cet article est fait pour vous ! J'essaierai d'être la plus exhaustive possible sur les outils et leurs différentes façons de les utiliser. Si j'ai oublié des choses n'hésitez pas à m'envoyer un petit message.


L'aquarelle

Et oui la base de l'aquarelle c'est... l'aquarelle. Cette peinture a base d'eau et de pigment se présente la plupart du temps en boite contenant des demi-godets (ces petits carrés contenant la peinture sèche). Vous allez réhydrater les pigments pour créer une peinture liquide ou pâteuse, selon l'effet désiré. Elle existe aussi en tube de pâte à mélanger à de l'eau. Ces tubes sont ultra concentré en pigment, et j'aime beaucoup les utiliser lorsque j'ai de grandes surfaces à peindre, mais si vous débutez, vous pouvez rester sur les godets. Et puis vous avez aussi les crayons aquarellable, qui s'utilisent comme des crayons de couleurs et ensuite vous pouvez mouiller avec un pinceau les surfaces colorié pour liquéfier le pigment et obtenir un effet aquarelle.


demi-godet
Des demi-godets

Il existe pleins de boites différentes pour la pratique de l'aquarelle. Vous pouvez-même acheter une boite vide et des demi-godets à l'unité pour créer votre palette personnalisée si vous le souhaitez. Mais pour débuter, nous allons nous intéresser aux boites toutes faites. En plus de contenir très souvent un pinceau, elles contiennent évidemment les couleurs primaires, mais aussi les secondaires, ainsi que du blanc et du noir. A partir de là, vous pourrez faire vos mélanges pour obtenir une très large gamme de couleur.


Le mélange est toujours possible, que vous utilisiez une aquarelle de qualité étude (le premier prix), fine ou extra-fine (professionnelle, le top du top). Par contre le résultat pourra vraiment varier du quitte au double selon la qualité.


Si vous souhaitez pratiquer l'aquarelle avec des enfants, de façon ponctuelle, pour les après-midi pluvieuse, inutile d'acheter de l'aquarelle extra-fine. Une boite de qualité étude autour de 10-20€ fera parfaitement le travail.


Une boite idéale pour les débutants

Moi j'aime beaucoup la marque Winsor et Newton. Ils ont sorti une série de peinture aquarelle de qualité étude appelé Cotman. Le prix est intéressant et cette marque est plutôt synonyme de qualité. D'ailleurs c'est chez eux que j'ai acheté ma première boite d'aquarelle, et c'est toujours celle que j'utilise aujourd'hui. Et oui, avant de finir un demi-godet, vous allez avoir du travail ! L'aquarelle est une peinture ultra économique qui dure.


Si vous souhaitez investir dés le début pour être tranquille par la suite, vous pouvez partir sur une boite de peinture superfine ou extrafine. Tout dépend de votre budget parce que ça peut monter à plusieurs centaines d'euros !


Le papier

La papier est très important en aquarelle. Vous n'allez pas pouvoir peindre sur du papier d'imprimante classique, sinon vous allez vous retrouver avec un papier tout gondolé, et puis la peinture sera mal absorbée et risque de glisser sur la feuille pour un résultat catastrophique. Donc dirigez vous directement vers le papier aquarelle. Il en existe beaucoup, et vous sentirez très vite la différence entre les différents papiers si vous pratiquez un peu.


Que ce soit pour s'entraîner ou pour commencer, un gros bloc de papier sera parfait et un bon rapport qualité/prix. Moi j'aime beaucoup utiliser la gamme de chez Canson XL. Le papier est agréable à utiliser, les blocs existent dans plusieurs tailles.


Vous vous êtes bien entrainé et vous souhaitez réaliser une belle peinture ? Passez sur un bloc de qualité supérieure, 100% coton, contrecollé 3 ou 4 côté. Cela veut dire que les pages sont collées ensemble, il faudra les décoller avec un cutter après avoir peint. L'avantage est que même si vous utilisez beaucoup d'eau, votre papier ne gondolera pas, il sera toujours maintenu et tendu. Vous pouvez aussi reproduire cet effet avec une feuille libre en collant les côtés sur votre table avec du scotch de peinture ou du washi tape (pensez à utiliser un sèche-cheveux pour décoller le scotch si vous voulez éviter le déchirement du papier).

Le top du papier aquarelle est la marque Arches, reconnaissable par son design très ancien.


Quoiqu'il en soit, ne prenez jamais un papier inférieur à 250g/m² pour la pratique de l'aquarelle (c'est marqué sur le paquet). Un papier trop léger n'aura pas l'épaisseur nécessaire pour absorber l'eau. Par exemple une feuille de papier imprimante est en général à 90g/m². Moi j'utilise presque toujours un papier à 300g/m², c'est le plus courant en aquarelle. En gros, plus le poids est grand, plus le papier sera cartonné et donc résistant à l'eau. Si vous avez réalisé une super peinture mais que votre papier est tout gondolé, vous aller perdre beaucoup de temps à essayer de le réaplatir et ce n'est même pas sur que vous y parviendrez totalement.


Une dernière chose à prendre en compte, c'est le grain de votre papier. Il existe des grains fins, des grains épais. Là, tout dépend de votre préférence. Il n'y a pas de bon ou de mauvais grain, cela dépend du résultat souhaité. Si vous le pouvez, passez votre main sur les différents papiers pour vous faire une idée.


Les pinceaux

Les pinceaux existent dans toutes les formes, toutes les tailles et tous les prix. Vous risquez facilement d'être un peu perdu au début... alors faisons un peu le point. Premièrement, en magasin d'art ou boutique en ligne vous aurez probablement la possibilité de vous orienter directement vers les pinceaux pour l'aquarelle. Ça vous permettra déjà de mettre de côté ceux pour l'huile, l'acrylique, etc...


Il existe des pinceaux classiques ou à réservoir. Les pinceaux à réservoir sont en poils synthétiques avec comme son nom l'indique un réservoir d'eau dans le manche, que vous remplirez avant la pratique, et qui vous permettra d'éviter de retourner tremper votre pinceau dans le pot à eau toutes les deux secondes. En exerçant une pression plus ou moins forte sur le réservoir souple, vous pourrez plus ou moins mouiller les poils de votre pinceau. Idéal pour la pratique en extérieur, vous aurez néanmoins besoin d'un peu d'eau pour rincer votre pinceau entre deux couleurs (sauf si vous en avez plusieurs avec vous). Vous pouvez même les remplir avec de l'eau préalablement coloré avec votre aquarelle et partir peindre les mains dans les poches avec juste votre pinceau et votre carnet de croquis. Idéal pour faire des croquis rapides en monochrome. En plus le prix est très accessible.


pinceau à réservoir
Le capuchon est super pratique pour voyager

Les pinceaux classiques peuvent être en poils synthétiques ou naturels. J'utilise les deux, c'est une question de préférence mais honnêtement je ne vois pas trop la différence sur la pratique. Les synthétiques ont l'avantage d'être moins cher et de ne pas nécessiter de produit animal. Mais c'est surtout la forme qui va faire la différence. Un pinceau rond va par exemple pouvoir contenir plus d'eau entre ses poils, et donc vous permettre de réaliser des traits plus longs sans revenir au pot d'eau. C'est la forme que j'utilise le plus pour les motifs végétaux, feuilles, herbe, etc...


pinceau rond
La partie bombée contient pas mal d'eau

Si vous réalisez des motifs géométriques vous préférerez peut être des pinceaux plats, si vous faites des motifs très précis il vous faudra un pinceau très fin à bout pointu, bref il vous faudra choisir en fonction de l'effet recherché. Si vous hésitez, on trouve parfois des lots de pinceaux pour aquarelle avec différentes formes. C'est idéal pour débuter et tester.


Les autres outils

Vous aurez besoin de 2 pots d'eau (un pour le nettoyage, un pour le rinçage du pinceau), de scotch de peintre pour maintenir votre feuille sur la table, de washi tape pour faire des bords blancs sur votre feuille si c'est votre souhait, de papier absorbant et éventuellement d'un sèche-cheveux si vous êtes pressé au séchage.

Le washi tape ressemble beaucoup au scotch de peintre, il empêche la peinture de passer en dessous et il créé donc des zones blanches. Il a un pouvoir collant très léger, qui ne déchire pas le papier au moment de le retirer. Il existe dans toutes les largeurs en fonction de l'épaisseur du bord que vous souhaitez créer. Par contre il est souvent trop léger pour coller la feuille sur la table et éviter le gondolage. Pour ça, préférez un scotch de peintre pour zone fragile (souvent bleu). Et dans tous les cas, retirez le scotch avec un sèche cheveux pour chauffer la colle et éviter de déchirer le papier.


Du washi tape pour faire de jolis bords blancs

Et voilà, j'espère que cet article vous aura aidé !

Comentarios


bottom of page